Accueil Actualité Présentation

Présentation

0
0
22
logocadran.jpg

Logo crée par Rémi Chapotot

 

 

 

« Surface sur laquelle sont tracés les chiffres des heures et où la marche du temps est indiquée soit par l’ombre d’un style, soit par une aiguille que meuvent des ressorts intérieurs. » 

 

« Le théâtre a charge de représenter les mouvements de l’âme, de l’esprit, du monde, de l’histoire ».

Ariane Mnouchkine

 

Faire en sorte que « la marche du temps » nous mène vers la lumière. Faire en sorte que « le mouvement » soit continu et fort. Etre l’ombre, la lumière et le reflet. Réfléchir le monde que l’on voit. Réfléchir sur le monde qui nous entoure. Faire en sorte que le spectateur puisse devenir à son tour conscient, lucide et penseur, et ensemble faire en sorte que « la marche du temps » nous mène vers la lumière et non le contraire. Et autant avec le rire qu’avec le drame ; la manière de faire réagir le spectateur est différent, le résultat doit être le même. 

La Compagnie du Cadran a été créée en 2008 par Marjolaine Humbert et Christophe Truchi. Elle réunit des comédiens, musiciens, graphistes, vidéastes et auteurs.

  

La Compagnie, forte de dix ans d’existence, a connu des expériences très différentes qui sont à chaque fois des coups de coeur liés à des moments de vie, et comme l’on sait, « le coeur a ses raisons, que la raison ignore ». L’instinct, l’envie, le plaisir d’abord. Parce que le théâtre porte en lui ces trois caractéristiques. 

La Compagnie a débuté en créant deux pièces d’Eugène Labiche, puis quatre pièces de Courteline dans un spectacle intitulé Boulingrin et autres pièces. 

Marjolaine Humbert a défendu pendant quatre ans, un seul en scène autour des lettres de jeunesse de George Sand ; Christophe Truchi a monté et joué une adaptation philosophique du texte d’Oscar Wilde, De profundis. 

La Compagnie s’est confrontée également à l’écriture grinçante et noire de Jean Anouilh dans La Sauvage, et tout comme Molière ne pouvait se détacher de la farce, ils ne peuvent pas se détacher de la partie humour et ont écrit et joué deux spectacles « plus légers ». Dialogues de sourds et Presque le gros lot. 

Enfin, en 2016, Marjolaine Humbert saute le pas et crée un spectacle autour de son propre texte « Un jour que j’étais seul » au Magasin à Malakoff. 

 

  • Un jour que j’étais seul – Création 2016

    Un soir de Novembre. Paris. Un homme, François, ex-conseiller financier au « Crédit Agrico…
  • Contact

    Humbert Marjolaine : marjolainehumbert@hotmail.fr - https://marjolainehumbert.book.fr  &nb…
  • Extraits de spectacles

    Les circonstances atténuantes d’Eugène LABICHE Création 2008 Avec Robin Laporte, Car…
Charger d'autres articles liés
  • Contact

    Humbert Marjolaine : marjolainehumbert@hotmail.fr - https://marjolainehumbert.book.fr  &nb…
  • Un jour que j’étais seul – Création 2016

    Un soir de Novembre. Paris. Un homme, François, ex-conseiller financier au « Crédit Agrico…
  • Extraits de spectacles

    Les circonstances atténuantes d’Eugène LABICHE Création 2008 Avec Robin Laporte, Car…
Charger d'autres écrits par compagnieducadran
  • Contact

    Humbert Marjolaine : marjolainehumbert@hotmail.fr - https://marjolainehumbert.book.fr  &nb…
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Contact

Humbert Marjolaine : marjolainehumbert@hotmail.fr - https://marjolainehumbert.book.fr  &nb…